Mes recherches sculpturales s’articulent autour de deux notions principales abordant le mouvement.
A savoir l’écrasement, comme le poids des choses laissant éventuellement des traces ou la sensation d’être dominer et le mouvement circulaire répétitif, stagnant ou irrégulier. Ces mouvements sont aussi bien réels à l’aide de moteur, d’une mécanique rudimentaire manuelle qu’imaginaire. Ces deux thèmes s’incarnent dans des formes aux références diverses.
L’indéterminé et l’ambigüité autant dans les formes que dans l’apparence matérielle m’intéresse. Les matériaux que j’assemble sont le bois, le métal, le plastique et la céramique. Initialement la découverte des possibilités évidentes liées aux caractéristiques des matières a guidé mon choix de forme, comme la mollesse de la terre évoquant quelque chose d’organique. Actuellement, je recherche des façons de la travailler pour enrichir les formes, notamment par une réflexion concernant l’ornement en volume. J’occupe l’espace par des structures, telles des lignes dans l’espace non recouvertes et qui prennent de la place notamment par du vide. Les structures immobiles soutiennent et empêchent la chute des éléments fragiles autant dans leur mise en espace que dans leurs pores. L’utilisation de cordes me permet de relier des éléments entre eux, forçant parfois des rapprochements. Souvent autonomes, mes sculptures tendent à se développer dans l’espace en réseaux, tissé de liens pour créer une circulation visuelle chez le spectateur.
La réaction du corps du spectateur comme se baisser, lever la tête pour regarder un élément qui les surplombe, saisir une poignée ou encore les dimensions proche d’un corps debout initient ma recherche pour chaque sculpture. Ainsi, par leurs caractéristiques, elles renvoient à un acte que nous pouvons faire, tel que rembobiner, broyer ou écraser. Je souhaite faire des parallèles entre l’action, les formes convoquées par mes sculptures et nos comportements ou notre psyché. Les analogies et les symboles me permettent de créer des images qui sont narratives. L’inutilité, l’élévation, les rapports de force et l’enfance, sont sous jacents et déclinés autant dans leur matérialité que dans leurs formes. Mes sculptures prônent l’inutilité, le dysfonctionnement et l’indéterminé tout en souhaitant questionner ces notions de façon ludique.
Publicités